SALLE DE PRESSE - Communiqué pour diffusion immédiate..

07/02/2011 •
Démarche Ville active: Vélo Québec dresse le bilan de l’année 2010

Montréal, le mercredi 9 février 2011 – Au cours de sa deuxième année d’existence, la démarche Ville active de Vélo Québec a rallié 34 nouvelles municipalités et une MRC. La démarche a continué sa progression dans l’ouest du Québec, notamment en Montérégie et en Outaouais, et s’est étendue aux régions du centre et de l’est du Québec, notamment dans le Bas-Saint-Laurent et sur la Côte-Nord. Le Québec compte donc maintenant 57 municipalités et deux MRC actives.

Par ailleurs, au cours de l’année, 39 municipalités et une MRC ont suivi la formation Aménagements en faveur des piétons et des cyclistes. « Nous sommes très heureux de voir que l’intérêt pour le transport actif ne se limite pas aux grandes villes. Des municipalités de toutes tailles, réparties dans 14 régions du Québec, ont maintenant adhéré à la démarche Ville active, » souligne Catherine Habel, directrice au transport actif à Vélo Québec.

La démarche Ville active s’inscrit dans le programme À pied, à vélo, ville active!une initiative de Vélo Québec, qui bénéficie de l’appui de l’Union des municipalités du Québec. Les municipalités qui adhèrent à cette démarche profitent de différents outils et avantages. Les employés municipaux impliqués dans les questions reliées au transport actif suivent une formation offerte par Vélo Québec sur les façons de créer des environnements favorables à la marche et au vélo et reçoivent le guide Aménagements en faveur des piétons et des cyclistes. Ils sont informés sur la démarche et le transport actif, notamment par le biais d’un bulletin électronique.

« La formation permet aux employés municipaux et, dans certains cas, aux élus, de mettre leurs connaissances à jour en matière de transport actif, explique Catherine Habel. Ils prennent connaissance des différentes options possibles pour créer des aménagements agréables et sécuritaires pour le transport actif et réalisent que les solutions les plus appropriées ne sont pas nécessairement les plus coûteuses. La formation permet aussi d’examiner différentes façons d’améliorer les intersections, un enjeu prioritaire pour les piétons et les cyclistes. On s’inspire de ce qui se fait de mieux dans le monde, tout en restant bien collé à la réalité québécoise. »

Vélo Québec prévoit recruter d’autres municipalités en 2011 et des formations sont déjà prévues dans différentes régions du Québec.

À pied, à vélo, ville active! est rendue possible grâce à l'appui financier du Fonds Québec en forme, de l'Agence de la santé publique du Canada et du Fonds vert du gouvernement du Québec.

- 30 -


CONTACT
Véronique Lavoie
Attachée de presse, Vélo Québec
514 521-8356, poste 358
vlavoie@velo.qc.ca